| Paris. Exposition Kati Horna & Oscar Muñoz au Jeu de Paume

DSCF0176

| Paris. Le brunch de la rentrée : Chez Tantine

Ce dimanche, vous ne bruncherez pas du côté du canal Saint Martin mais vous vous perdrez dans le 17ème pour tester Chez Tantine. Brunch testé déjà deux fois alors que j’ai une liste à n’en plus finir d’adresses à faire. Ici on prône le home made : on s’y sent comme à la maison et tout est fait maison !

On se retrouve où ?

On se retrouve dans le 17ème près de Pereire.  La décor est faite entièrement de récupération, vieux meubles… Elle est complètement dans l’air du moment, refaire du neuf avec du vieux. vous y retrouverez peut être vous aussi des mêmes meubles que vos aïeux ont déjà eu ? La vaisselle est de la même époque que celle des meubles.

Mais Chez Tantine, c’est aussi des ateliers tricot, des ateliers pour les enfants, et un coin épicerie. Me dis pas que tu y trouveras pas ton bonheur, hein ?

IMG_6907 IMG_6906

On a droit à quoi dans l’assiette ?

Chez tantine, on petit déjeune et on y boit du thé la semaine, on y brunche le week end. Pour le brunch chacun sa formule, du petit appétit au plus gros. Forcément je me classe dans les plus gros appétits, je commande donc : une boisson chaude, une froide, un œuf (cuisson à choisir – les mouillettes sont servies avec l’œuf à la coque), une part de tarte salée et une sucrée, un yaourt, du pain pour accompagner les pots de confitures. Quasiment tout est fait maison. Si c’est pas fait ici cela provient de petites échoppes, comme une partie des confitures.

Je suis plus que fan du crémeux de leur yaourt, la confiture ananas/vanille est une tuerie tout comme la terrine tomate/cabillaud (et je ne suis pas une grande amatrice de poisson!). J’aime aussi la cafetière à piston. Quant aux tartes salées et sucrées, chaque week end apporte une nouvelle carte. J’ai testé deux fois le brunch, les assiettes ont été validées. Les portions en caleront plus d’un, mais un peu plus de pain et de confiture ne serait pas de refus. C’est aussi un peu dommage qu’il n’y ait pas de cappuccino à la carte.

DSCF0196IMG_6911 DSCF0199DSCF0195

Aimable la dame de l’accueil ?

L’accueil est très agréable, souriant. L’attente n’est pas longue pour un sou. Chez Tantine c’est comme à la maison !

Faut que j’appelle mon banquier pour rallonger mon découvert ?

Le brunch "complet" coûte sauf erreur de ma part 22 euros. On a vu pire non ?
Réservation conseillée.

D’autres avis sur la question : La Dénicheuse,  Voyage Autour de Ma Cuisine, Feuille de Choux.

Chez Tantine
51 rue Laugier 75 017 Paris
Métro : Pereire / Ternes

| La soupe froide revisitée de Tortore : du lait fermenté, une banane et des amandes

IMG_7429.JPG

Cette année pas de vacances mais j’ai l’opportunité de pouvoir travailler de chez moi. Du coup je me suis lancée dans le test de recettes dont je suis à peu près sûre que Monsieur n’aimerait pas.

J’avais mis de côté la recette de soupe froide de Tortore (j’avais déjà testé son tartare de boeuf, souvenez vous) : des graines, des herbes aromatiques, du lait fermenté. C’est simple et rapide, il suffit de faire cuire les graines un peu à l’avance pour que cela ne réchauffe pas la soupe. La recette initiale de Tortore était faite à base de petit épeautre, d’un mélange de persil, basilic violet, aneth et de céleri branche. De mon côté, j’ai mélangé du boulgour et du kacha (avec un peu plus de boulgour que de kacha), et un mélange d’herbes composé de basilic, aneth, coriandre. Aucun changement pour le reste des ingrédients : citron, huile d’olive, sel et poivre et du lait fermenté. Je ne vous ferai pas part d’une photo, c’était bon mais la présentation n’était pas aussi belle que celle de Tortore.

Il me restait un peu de mélange, j’avais bien un petit creux, et c’était presque l’heure du goûter. Je me suis donc lancée dans une version sucrée de la soupe froide. On garde le mélanger de boulgour et de kacha, le jus de citron et le lait fermenté. J’y ai rajouté une banane coupée en rondelle, des amandes effilées, un peu de pistache et un filet de sirop d’érable. Une recette tout aussi simple que la version salée mais qui a autant ravi mon estomac !

| Paris. Un dimanche aux Solidays

IMG_5429

Tous les ans depuis 2008 je me rends aux Solidays chaque dernier week end de juin. J’en suis toujours ressortie ravie, que ce soit pour l’organisation que pour la programmation.

Normalement j’achète le pass trois jours mais cette année même en étant connectée pile à l’heure du début de la vente, les pass les moins chers étaient déjà vendus. A 14h même pas une. Site planté – as usual je dirais-. Impossible  d’avoir accès à quoi que ce soit. Chaque année c’est la même depuis la mise en place de la vente des pass à différents prix : de 39euros jusqu’à 89euros.  A part se faire un joli benef si on souhaite revendre les places et foutre un joli bordel sur le site, je n’y vois aucun intérêt. Du coup à 14h02 je me retrouve avec que les pass les plus chers. Je décide de ne pas acheter et d’attendre la programmation avant de me décider. Les premiers noms qui tombent sont ceux déjà vu des années précédentes. Payer 90 euros pour revoir les mêmes groupes – même si ceux sont de belles têtes d’affiche -,  me donne envie de regarder d’autres programmations. C’est décider, cette année ce ne sera donc pas Solidays mais Rock en Seine en août ! C’est parti pour Flume, Joey Badass, Airbourne, Arctic Monkeys, Lana Del Rey, Queens Of The Stone Age, Portishead, The Prodigy, Jake Bugg, Warpaint et tout plein d’autres !

Puis le temps passent, les noms tombent du côté de la programmation des Solidays. Et que l’affiche donne de plus en plus envie… Début juin, achat du billet pour le dimanche. Une seule journée mais au final vu le temps pluvieux ce n’était pas trop grave. La chance fut parmi nous, un peu de pluie au début, soleil ensuite. Et une chouette journée au programme : Christine and the Queens (groupe électro-pop français – son dernier album : Chair humaine), Girls In Hawaii (groupe indie pop belge – leur dernier album : Everest ), Metronomy (groupe électro-pop anglais – leur dernier album : Love Letters) , et un peu de Woodkid et de Femmes. Des concerts plutôt chouettes, mon préféré restera celui de Christine and the Queens grâce à une chanteuse dynamique. A little piece m’a appris son passé théâtrale et de danseuse, cela se ressent énormément lors de sa prestation. J’aime beaucoup la place qu’elle laisse à la danse et aux danseurs.  Vous trouverez une petite vidéo de son passage ici.

L’année prochaine, je compte bien retourner aux Solidays…. si j’arrive à avoir une place !

 En photo :  Christine and the Queens 1-4, Girls In Hawaii 5-7, Metronomy 8-12

Prochain article concert : les concerts gratuits de la ville de Rouen avec Skip In The Use & Texas !

IMG_5422 IMG_5485 IMG_5486 IMG_5509 IMG_5553 IMG_5589 IMG_5609 IMG_5678 IMG_5688 IMG_5689 IMG_5707

| Chaleur dehors, fraicheur dans les assiettes.

salade1

L’été  c’est le retour en force des salades pour un retour tout en légèreté dans le pantalon. J’ai arrêté la cantine et est recommencée à ramener mes gamelles (bientôt le retour du bento dans la place !!), exit les assiettes remplies de frites et de mayonnaise !

Quand je prépare ma gamelle, je fais au plus rapide. Car oui s’il est toujours plus pratique de la préparer la veille, je préfère la faire le matin entre le réchauffage du café, la douche, le ramassage express de la chemise et le câlin du chat. ET arriver à l’heure. So izy. Alors ces gamelles seront quasiment toujours végétariennes, pour éviter d’avoir à surveiller la cuisson. Le quinoa, ça cuit tout seul et c’est pile le temps d’un douche. Le matin chaque matin compte. Une minute sauvée, c’est une minute de sommeil supplémentaire, et je ne le refuse jamais.  Au milieu du de l’eau et entre deux grain de riz, un oeuf pourra s’y perdre. J’aime en ce moment rajouter dans mes salades des tomates cerise, du concombre et tout un tas d’herbes. En ce moment je dois finir un énorme paquet de ciboulette du marché. Pour la sauce, ça sera un jus de citron, de l’huile d’olive, du balsamique ou encore de la sauce soja. On mélange un ou deux ingrédients. Vite on est en retard, on ferme la gamelle, le bus passe dans deux minutes !

Voici ce que vous pourrez trouver dans mon sac si vous me rencontrer avant midi :

- Salade de quinoa tricolore avec concombre, échalote émincée, tomates cerises, aneth accompagné d’une boite de maquereau au vin blanc de la Belle Iloise. Sauce soja & jus de citron vert.

- Salade de riz thaï, concombre, tomate. Sauce soja & jus de citron.

- Salade de retour de japonais à emporter (ou comment manger "comme des sushis" sans avoir à galérer à les faire): riz vinaigré, concombre, algues nori coupées en morceau, gingembre émincée. Sauce soja & wasabi.

- Salade de boulgour, radis, concombre, tomate, menthe, ciboulette. Sauce huile d’olive et jus de citron

Je suis preneuse de toute suggestion de salade, quelles sont vos recettes préférées ?

SALADE2

| Paris. O Corcovado, l’ambiance brésilienne à côté de chez vous.

DSCF2811

Aujourd’hui c’est le début de la coupe du monde, d’un mois de festivité et de foot ! Le bonheur (ou pas!). Pour ceux qui n’ont pas la chance de vivre les matchs sur place avec toute l’ambiance brésilienne, je vous propose de retrouver une partie de cette ambiance à quelques stations de métro (ou de train…) près de Montparnasse. O Corcovado est un restaurant brésilien que m’a fait découvrir Lettres Parisiennes le mois dernier. Cette adresse nous transporte au Brésil avec une ambiance colorée, des cocktails de cachaca et de plats typiques. J’en suis sortie ravie. Tenterez vous l’expérience footballistique entourée de brésiliens et de bons plats ?

On se retrouve où ?

Rentrer dans un restaurant et être accueilli par des verres de cachaça remplis de tranches de citrons verts donne tout suite envie d’y rester. La salle n’est pas très grande mais j’ai beaucoup aimé la décoration ultra colorée.

On a droit à quoi dans l’assiette ?

Des plats typiques brésiliens of course ! Des "casquinha de siri" (entrée à base du nord-est brésilien à base de crabe, poivron, tomate et coco), du "frange a passarinho" (fricassée d’ailes de poulet à l’ail et persil), le "xinxim de galinha" (voisin du poulet mafé africain) ou du "moqueça de peine" (dos de perche accompagné d’une sauce à base de coco, coriandre et riz) ou comme dessert  un "quimdim" (à base de lait de coco et de jaune d’oeuf). Sans tout vous détailler, vous retrouverez des plats à base de coco, coriandre, poivron et épice, avec du poisson, de la viande. Malheureusement pas de plats pour les végétariens. Chaque plat est généreux et comporte 1000 saveurs. Les cocktails sont aussi à goûter, mais il y a aussi la possibilité de tester des vins sud américains.

DSCF2821 DSCF2829 DSCF2830 DSCF2832 DSCF2833

Aimable la dame de l’accueil ?

L’équipe est aussi chaleureuse qu’est la décoration colorée. Le service est assez rapide et on répond sans sourciller à toute question. On se sentira très rapidement à son aise.

Faut que j’appelle mon banquier pour rallonger mon découvert ?

A la carte il faudra compter environ 30 euros pour un menu, un petit peu plus si vous décidez de gouter au cocktail. Définitivement une très bonne expérience, que je n’hésiterai pas à renouveler !

D’autres avis sur la question : resto à Paris.

O Corcovado
152, rue du Chateau 75014 Paris
Métro : Pernety / Montparnasse

| Le plat pré-vacances au soleil : porc aux quatres épices & manioc au coco.

DSCF2866

Ca fait un petit moment que je ne suis pas allée faire le tour de la blogosphère. Mon ami feedly me dit que je n’ai pas suivi grand chose depuis 30 jours. Le mois de mai est un mois compliqué, c’est le mois des jours fériés (oui c’est compliqué) et des escapades. Pour ma part j’en ai profité pour retourner sur Paris (et tester entre autre un restaurant brésilien qui détonne) et découvrir la Vendée. Le mois de mai c’est aussi pour moi le mois des anniversaires, des heureux et des malheureux. Tout le monde embarque pour fêter cela, le reste des week ends sont passées. Le chat a fait ses premiers pas dehors, et découvert les oiseaux et les papillons mais aussi les roustes de ses congénères félins. Mai passe vite, je me dis que je prendra un peu plus de temps en juin. On va vite se retrouver cet été, son soleil ses longues vacances. Pourquoi pas amener un peu du soleil des tropiques dans vos assiettes dès maintenant ?

Ingrédients : 200g de porc / 2 poignées d’haricots plats / 1/2 boite de lait de coco / 1 manioc / 1 oignon / 2cs de noix de coco rapée / 2cs de quatre épices / huile d’olive / sel & poivre.

Couper en dé la viande et la faire mariner dans un mélange huile & quatres épices, plus longtemps c’est mieux c’est mais au moins, 30minutes si vous faîtes un préparation de dernière minute. Préparer le manioc en enlevant l’écorce et la couper grossièrement. Le manioc se cuira une petite vingtaine de minutes dans de l’eau légèrement salée. Rajouter dans les 8 dernières minute les haricots (je les préfère croquants mais ces reste mon avis). Egoutter le tout et rajouter le lait de coco, laisser une petite minute sur le feu. Commencer la cuisson de la viande à votre goût, puis ajouter avec un peu de coco rapée hors du feu. Rectifier l’asaisonnement. Servir le tout bien chaud. Je n’ai pas salé le lait de coco car la sauce de la viande cuite sale suffisamment à mon goût.

| Vendée. Cartes postales.

[ Noirmoutier ]
[ Saint Gilles Croix de Vie ]
[ Saint Hilaire De Riez ]
[ Salairtaine ]
[ Bonne adresse vendéenne : La Casier 15 place du Vieux Port 85800 Saint Gilles Croix de Vie ]
[ Le séjour se passe bien, le soleil n'est pas au rendez vous mais les moments sont bons. Cela reste l'essentiel. A bientôt]

IMG_8825 IMG_8837 IMG_8870 IMG_8879 IMG_8890 IMG_8901 IMG_8938 IMG_8956 IMG_9002 IMG_9008 IMG_9015 IMG_9031 IMG_9034 IMG_9053

| Paris. The Color Run

La Color Run a fait l’évènement à Paris il y a trois semaines. Cette course de 5 km n’est pas toute nouvelle mais a été pour la première fois organisée à Paris le 13 avril dernier. La toute première Color Run a été organisée à Phoenix aux USA en janvier 2012. Cette année-là, ceux sont quelques 53 villes américaines qui ont organisé l’évènement réunissant plus de 600 000 participants. En 2013, The Color Run™ c’est plus de 100 évènements et 1 million de participants !

Alors au milieu de tous les marathons, pourquoi cette course m’a donné envie de monter à Paris pour la photographier ? Les coureurs sont arrosées de poudre de couleur à chaque kilomètre : jaune, vert, bleu, rose et enfin violet ! La poudre colorée est un produit 100% naturel et n’est pas dangereuse pour la santé. Elle est même comestible et est à fécule de maïs bien sèche (je vous laisse goûter par contre…)

Aucune pression sur le temps, on court pour une association, (25 euros par participant) le but du jeu est de s’amuser. Et effectivement l’ambiance est très décontractée. Les coureurs s’arrêtent, dansent, posent, marcher ou s’arrêtent boire un verre… L’ambiance est vraiment sympa et un régal pout tout photographe avec toutes ces couleurs et on revient aussi coloré que les coureurs !

Voici quelques photos de la course. Si vous vous reconnaissez sur une des photos et que vous ne souhaitez pas que celle-ci soit publiée,  un petit mail et je retire. Je suis sur une des photos, je vous laisse me chercher :)

Bonne semaine à tous !

IMG_8235 IMG_8288 IMG_8293 IMG_8320 IMG_8334 IMG_8355 IMG_8356 IMG_8360 IMG_8386 IMG_8449 IMG_8464 IMG_8480IMG_8515 IMG_8550 IMG_8555 IMG_8566 IMG_8635 IMG_8645

| Le pesto d’oseille qui donnera du pep’s à vos tagliatelles

Desktop2

Je suis une grande fan de l’oseille mais je ne suis pas très créative avec celle ci. Ca sera en soupe la plupart du temps, ou alors  en accompagnement d’un pavé de saumon. Et l’idée de pesto m’a traversé l’esprit avec les tagliatelles (à manger raîdement vu quelle chat aime jouer avec …). Ce pesto accompagne à merveille des pâtes mais peut aussi très bien donné un bon coup de pep’s à une viande blanche ou à une salade tomate/mozza.

Ingrédients : 1 bouquet d’oseille / 2 gousses d’ail / 30g d’amandes / 30g de parmesan / +/- 10 cl d’huile d’olive / sel & poivre

Nettoyer et égoutter l’oseille, enlever les grosses tiges. Mettre dans le mixeur tous les ingrédients en terminant par l’huile. Moduler le volume d’huile en fonction de vos préférences de texture. Saler et poivrer.

Elle espère que vos Pâques vous ont bien plu !

Elle espère que vos Pâques vous ont bien plu !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 121 autres abonnés

%d bloggers like this: