| Royaume-Uni, Londres. Balade dans la section égyptienne et Soudan antique du British Museum

Aujourd’hui je continue ma ballade londonienne avec une visite du British Museum. Même si il n’est plus nécessaire de présenter ce musée londonien, ses collections, constituées de plus de sept millions d’objets, sont parmi les plus importantes du monde et proviennent de tous les continents. Elles illustrent l’histoire humaine de ses débuts à aujourd’hui. L’entrée, à ma grande surprise est gratuite mais les dons sont encouragés, les vestiaires payants et obligatoires si le sac est trop gros. Le British Museum compte six millions de visiteurs par an et s’affiche comme le site touristique le plus fréquenté de Grande-Bretagne.

Pour un petit rappel, ce musée a été fondé en 1753 à partir notamment des collections du médecin et scientifique Sir Hans Sloane mais n’a été ouvert au public qu’en 1759. Les collections s’enrichirent notamment avec les contributions du capitaine Cook, ou de William Hamilton (archéologue et diplomate britannique). La défaite de Napoléon en Égypte (Campagne d’Égypte) permit d’acquérir des pièces d’art égyptiennes dont la Pierre de Rosette. Puis au début du xixe siècle, Lord Elgin, ambassadeur à Constantinople, déplaça des sculptures du monde grec.

Le musée compte dix départements de recherche et de collection, mais manquant de temps, nous sommes allés directement au plus connu : Égypte et Soudan antiques, pour y voir les fameuses momies. Il faut savoir que seulement 4% des objets possédés sont exposés. On y trouve la statuaire et l’architecture des décors pharaoniques historiques, souvent inscrits avec des hiéroglyphes. Beaucoup d’autres aspects de la culture égyptienne antique sont représentés : les cercueils et les momies, mais aussi des meubles, bijoux et autres objets trouvés dans les sépultures. Ils reflètent la pratique des enterrements somptueux pour les plus riches, dont la famille royale et les représentants du gouvernement.

Il y a énormément de monde dans la section des momies mais j’ai tout de même pu prendre quelques photos. Je vous laisse découvrir cette section, en espérant vous donner envie de voir plus à votre prochaine visite londonienne.



Je n’ai pu m’arrêter longtemps faire une bise au Hoa Hakananai’a mais il vous passe le bonjour !

Source infos : wikipédia.

Advertisements

4 Commentaires

  1. Ce que j’aime en Angleterre, c’est le principe de dons à l’entrée. Au moins c’est ouvert à tous et chacun donne en fonction des moyens. On est loin de l’élitisme français.

    • Je ne pense pas qu’en France cela fonctionne car dès que l’on est pas obligé de payer, rares sont ceux qui donnent.
      Les musées sont certes payants en France, mais il existe de nombreuses occasions d’y aller gratuitement (si tu es encore jeune (arf!), le 1er dimanche du mois, évènements divers…). Du coup et en profitant de ces évènements j’ai pu visiter plusieurs musées sans y laisser un rein (Quai Branly, le Louvre pour ne citer que quelques uns).


Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s