| Paris. Nanashi, l’adresse qui se la pète un peu.

C’est une adresse ultra connue que je vous présente là, avec la blogosphère hype qui nous fait une belle fixette dessus. Nanashi vogue sur la mode du japonais, du minimalisme et un peu de boboisme pour gagner son pain et son beurre. L’adresse est sympa mais justement, profite un peu trop de son succès pour gonfler un peu les prix.

On se retrouve où ?

Nanashi a plusieurs adresses, et celle testée se trouve dans la 3me près du marché des enfants rouges. L’entrée ressemble à un couloir ou entre chaque on voir les cuisiniers (et cuisinières) s’affairaient à préparer vos plats. Aucune surprise ! La salle est très grande, avec une déco simplisme, table de couleur non agressive, chaise en bois, le menu sur un grand tableau noir écrit toujours en couleur claire.

On a droit à quoi dans l’assiette ?

Détrompez vous mais ne vous attendez surtout pas à manger japonais. Un peu mais pas tant que ça. Les bentos n’ont de japonais que leurs noms, je ne rangerai pas un poulet au curry dans les plats typiquement japonais. Les bentos (végétariens ou non), sont accompagnés de céréales (ce jour riz rouge, quinoa blanc et épeautre) et d’un peu de salade et autres légumes . Le poulet n’était pas mauvais mais loin des meilleurs que j’ai mangé. Le poulet n’a pas cuit dans le curry et c’était un simple sauce (au curry donc) rajoutée dessus. Par contre le chirashi au saumon était excellent, le saumon mariné a donné une touche d’originalité à ce plat et pour le coup, ce fut le meilleur que j’ai mangé à ce jour. S’ensuit un petit onigri puis une part de cheesecake vanille & matcha. Il avait une texture un peu trop crémeuse et même avec un thé pour essayer de faire passer le tout, il est resté bien au fond de l’estomac. L’idée n’est pas mauvaise, le goût non plus mais un peu plus de légèreté (relative évidemment!) aurait été la bienvenue. Pour résumer, les plats sont bons mais certains manquent d’un petit plus pour devenir un incontournable, surtout au vue de ce que j’ai pû lire sur le net.

Aimable la dame de l’accueil ?

Correct, on ne pourra pas se plaindre !

Faut que j’appelle mon banquier pour rallonger mon découvert ?

Le chirashi 17€, le bento 16€, le dessert 5,5€. Si le dessert a un prix raisonnable, je trouve les plats un peu chers, surtout pour un midi où on peut trouver facilement des formules pour moins de 15€.

D’autres avis sur la question : Mr Lung (attention, critique corrosive !) , Resto de paris, Table à découvert.

Nanashi
57 rue Charlot 75003 Paris
Métro : Arts & Métier

Advertisements

11 Commentaires

  1. Je trouve aussi que cette adresse est un peu sur-vendue. On y mange effectivement de bonnes choses plutôt équilibrées, mais le prix est élevé. Au final, j’ai l’impression que l’argument « japonais » sert surtout à faire passer l’addition.


Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s