| Vary amin’anana express !

Ce soir vous mangerez une assiette qui aura une saveur française et malgache. Je ne vous présenterai pas le vary amin’anana traditionnel, si vous le voulez je vous ai pris en photo la recette, à vous de traduire 🙂

photo

On oublie la plaisanterie, vous trouverez une recette plus conventionnelle et en français sur le site de Razafimalala. Pour la petite traduction, vary signifie riz, anana signifie brède et amin’ avec. Le vary amin’anana est donc un plat avec du riz et du brède (et un peu de viande, du zébu si vous avez !). La définition officielle du brède (selon le chef de la maison) est que ce soit un végétal vert et que ça se mange ! L’épinard est un exemple parfait, après vous pouvez trouver des herbes un peu plus exotiques, faîtes un tour chez l’indien ou le chinois où vous trouverez facilement du brède mafane (évitez d’en mettre de trop dans votre plat, ça risque de surprendre ! Le mot créole mafane vient du malgache « mafana » qui veut dire chaud…). Pour le riz, et toujours selon le chef de la maison, il vous faudra du riz rouge, parce que c’est tout simplement le meilleur riz du monde ( pas de contestation possible, évidemment!). Vous trouverez ce trésor chez l’indien ! Ce jour là, on avait du riz (et un reste de rouge!) , un peu de coriandre (le brède du jour) et quelques lardons. Let’s go pour un vary amin’anana arrangé ! Et pour un peu plus de francisation de ce plat malgache, rajoutez quelques haricots verts et accompagnez le d’un  vin rouge (un bourgogne  évidemment, mais là c’est moi qui le dit !). Et en dessert, tarte aux pommes ou bonbons coco, à vous de choisir où vous voulez finir ce repas culinaire !

VARY

Ingrédients : un mix pour deux personnes de riz rouge et riz basmati / une bonne poignée de lardons fumés / un demi bouquet de coriandre / une petite poignée d’haricot vert / un carré de bouillon / 1 cc de quatre épices.

Vous sortez votre cuiseur de riz, mettez y tous les ingrédients, le volume d’eau pour la cuisson de riz souhaité (au minimum le niveau doit être d’un centimètre au dessus du niveau des aliments). Appuyez sur « on », ouvrez la bouteille de vin pour l’aérer un peu. Attendez vingt minutes et mazotoa !

[ Article sponsorisé ]

Advertisements

5 Commentaires

  1. Ce cuiseur m’a vraiment l’air fantastique !
    Bon jusqu’à la fin de l’article j’avais rien compris, mais là c’est plus clair, du bon riz, quelques ingrédients comme de la coriandre, et hop, un bon plat !

  2. Oh la la, le riz rouge…je viens du pays du vary amin’anana et cette petite recette vient de transporter tout droit dans mon enfance. Merci! Et je suis d’accord avec ton cuisinier maison: le riz rouge est le meilleur du monde 😉

  3. Pingback: | Des rillettes & des indiscrétions pour terminer 2014 | Balades gourmandes et autres lubies


Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s