| Clint. The place-to-be (or not ?)

DSCF8559

Clint c’est l’adresse hyper hype du moment, qui me faisait baver rien qu’en regardant les photos. Tout était beau. L’adresse qui aussi pouvait m’assouvir mes envies de Mac&Cheese et d’œufs bénédictines. J’étais tout aussi fan de la déco, je voulais la même chez moi. Mais ça c’était avant.

On se retrouve où ?

DSCF8568

Rendez-vous rue de la roquette, près du Père Lachaise. La bonne nouvelle c’est que cette adresse réputée a une belle salle, toute remplie de lumière. La déco joue entre les meubles en bois, les photos en noir et blanc au mur ainsi que de chouettes luminaires orange. J’adore (Papa Noël ?). Par contre grande salle ne veut pas dire que l’on ne sera pas serré. On nous place à trois sur une table de deux, nos voisins seront quatre sur le même type de table. Et y’avait des tables de libre…
Pour info Clint ne prend pas de réservation pour le brunch, à 13h vous attendrez un peu.

On a droit à quoi dans l’assiette ?

L’assiette est jolie et il est super dur de choisir. L’assiette du voisin donne envie, le reste de la carte aussi. Pour ce brunch ont été testé les œufs bénédictines, le burger et le mac&cheese en plat chaud. Les œufs étaient bons, mais sont tous arrivés tièdes/froids alors que nous étions en début de service (arrivés vers 11h30). Les burgers étaient un délice, le mac&cheese aussi (mais je mets au défi quiconque de finir l’assiette. Deux cuillères suffisent à être callé). Les cafés et cappuccino étaient très bons. Un bémol sur les jus, à la carte un jus de tomate qui n’était déjà plus dispo en début de service… S’il reste un peu de place, vous pouvez vous laisser par les desserts. Le carrot cake a beaucoup de goût. Le cheese cake se défend bien.

DSCF8565DSCF8569DSCF8563

Aimable la dame de l’accueil ?

Le service est agréable, il y a assez peu à redire là-dessus. Reste la question de « pourquoi ouvrir à 11h si les cuisines n’ouvrent qu’à partir de midi ? ».

Faut que j’appelle mon banquier pour rallonger mon découvert ?

Le gros problème de cette adresse est son prix. Il n’y a pas de formule brunch et cela se sent sur l’addition. Si on compte prendre un équivalent de brunch normal (1 boisson chaude / 1 boisson froide / scones ou équivalent / 1 plat chaud / 1 dessert ), on tourne autour d’une trentaine d’euros. C’est donc une facture assez lourde comparée au multiples formules d’une vingtaine d’euros avec tout autant de qualité et de quantité dans l’assiette.

En définitive j’ai un avis mitigé sur cette adresse, c’est bon, c’est beau, mais cela reste cher pour la quantité et le niveau de service proposé. Un midi peut être pour regouter le fameux burger, mais je ne passerai pas de nouveau dimanche là-bas pour bruncher.

D’autres avis sur la question : le bonbon, Julia & Max, atypique & gourmand

Clint
174 rue de la Roquette 75011 Paris
Métro : Philippe Auguste

Advertisements

5 Commentaires

  1. Pingback: | Paris. Nest, la cuisine viet’ revisitée | Balades gourmandes et autres lubies


Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s