| Espagne, Andalousie. Cordoue

IMG_1520

Un très bon week end à tous !

| Espagne, Andalousie. Séville #3 : Les jardins de Reales Alcázares

IMG_1075

Je continue avec les jardins de Reales Alcázares. Je ne sais plus quel mot utilisé pour ces jardins, nous sommes en février tout est très vert, on y voit quelques fleurs et on ne compte plus les oranges. On retrouve encore la mixité entre les architectures mudéjares et européennes. S’ajoute à cela de nombreuses mosaïques, un labyrinthe au tracé géométrique et des fontaines, d’un jardin « à l’anglaise ». Et aussi mon préféré, le bain royal avec ses reflets dans l’eau (troisième photo).

Desktop1
IMG_1088 IMG_1106 IMG_1130 IMG_1143 IMG_1145

Se termine ici la série sur la Cathédrale de Séville ainsi que de Reales Alcázares. La semaine prochaine, on repassera par paris avant de continuer la route en Andalousie !

| Espagne, Andalousie. Séville #2 : Reales Alcázares

IMG_1045

J’ai adoré Reales Alcázares de Sevilla, surtout les jardins. C’est un peu compliqué de faire le tri de toutes les photos que j’ai prise.  J’ai l’impression de vous inonder de photos et pour autant je ne vous en montre qu’une partie. J’avoue ne pas savoir comment vous le présenter pour ne pas vous ennuyer. Ce palais est immense mais les jardins encore plus.

L’Alcazar de Séville est un palais fortifié construit à Séville par les Omeyyades d’Espagne à partir de 844. Ce monument fut modifié à plusieurs reprises durant la période musulmane, notamment sous les Almohades. Au XIIIe siècle, Alphonse X entreprit la construction d’un premier palais, de style gothique sur le site de l’alcazar musulman. Au siècle suivant, Pierre Ier, suite au tremblement de terre de 1356 qui détruisit une grande partie de Séville, y ajouta un splendide palais de style mudéjar. L’ensemble, qui ne conserve que peu de vestiges de l’époque d’Al-Andalus, fut modifié une nouvelle fois par Charles Quint au XVIe siècle. L’alcazar de Séville est depuis plus de sept siècles une résidence royale ; la famille royale d’Espagne utilise aujourd’hui l’étage.

Aujourd’hui, je m’arrêterai donc sur les bâtiments et la semaine prochaine, vous visiterez les jardins, déjà bien vert pour un mois de février (et 20 degrés, ça fait rêver !).

  • L’entrée de l’alcazar

IMG_1033 IMG_1034

  • Détails des murs d’un des patios, le travail est  impressionnant par la finesse des décorations :

IMG_1035 IMG_1039 IMG_1043  IMG_1050  IMG_1152

IMG_1052

On change de style, mais j’y aime beaucoup les couleurs :

 IMG_1061 IMG_1074 IMG_1140

Info Pratiques : Une viste qui vous prendra une grande après midi et vous coûtera 8 euros par personne. L’alcazar est juste à côté de la cathédrale, si vous êtes pressés, vous pouvez faire les deux dans la journée (mais la journée sera grosse !).

| Espagne, Andalousie. Séville #1 : Catedral de Santa María de la Sede

IMG_0939

[ Attention article à 1000 photos ]

Et pour commencer un peu de flamenco joué par Paco de Lucia pour vous mettre un peu dans l’ambiance. Vous êtes encore là ?

J’ai pensé à plusieurs manières de vous présenter Séville, un seul post ballade ou alors quelques focus sur ce que j’ai préféré. Il y a tellement de choses à voir que je me suis dit que résumer Séville à un voire deux posts seraient vraiment réducteur. J’ai enfin terminé de trier les photos de Séville (reste Cordoue et Grenade, j’ai encore pas mal de boulot devant moi) et je voulais d’abord vous présenter  la Catedral de Santa María de la Sede, la fameuse cathédrale de Séville classée Unesco.

Pour la culture générale, elle a  construite entre 1420 et le xvie siècle. De style gothique, elle possède un clocher, la Giralda, ancien minaret hispano-mauresque de la grande mosquée almohade qui s’élevait sur l’emplacement de l’actuelle cathédrale. L’édifice a été construit en lieu et place d’une mosquée almohade, dans le souci de symboliser, par un monument prestigieux, la prospérité de la capitale andalouse devenue une grande cité commerçante après la Reconquista. Dans chaque ville andalouse que nous avons visité une cathédrale ou monument catholique a été reconstruit sur une ancienne mosquée tout en conservant le minaret.

Ce monument est énorme, c’est l’une des plus grandes cathédrales catholiques du monde et la plus grande d’Espagne avec une trentaine de chapelles latérales qui possèdent de jolis trésors.

Je pensais y trouver à l’intérieur d’innombrables couleurs comme j’ai pû en voir dans des mosquées. Mais non, elle reste « sobre ». Ce qui impressionnera sera le tombeau de Christophe Colomb (enfin un des deux vu que le sieur a deux tombeaux !), les trésors au sens propre, le puit de lumière, le miroir grossissant pour voir les détails trop haut,  mais bien sûr l’immensité de la cathédrale !

IMG_0943 IMG_0945 IMG_0952 IMG_0955 IMG_0961 IMG_0963 IMG_0994 IMG_0999 IMG_1004 IMG_1009

La Giralda, l’ancien minaret de la mosquée préexistante, exerce la fonction de tour et de campanile ou clocher de la cathédrale. Elle est non seulement importante par son histoire, mais c’est aussi un monument d’une remarquable architecture. Sa base carrée située à 7,12 mètres au-dessus du niveau de la mer, a 13,61 mètres de côté, tandis que sa hauteur est de 104,06 mètres. Elle fut construite à l’image du minaret de la mosquée Koutoubia de Marrakech (au Maroc), bien que l’étage supérieur et le clocher à lanternon qui le surmonte soit de style européen Renaissance. Il faudra grimper 34 étages pour arriver à  son sommet. Lors de ma petite grimpette je me suis demandée « mais comment faisait le mec pour y monter plusieurs fois par jour ». Ben c’est qu’ils ont été malins les bougres. Point d’escalier mais un couloir où les personnes grimpaient à dos de cheval. Mmmm vilains tricheurs !

IMG_1015 IMG_1228

De jour comme de nuit, un ravissement pour les yeux !

IMG_0964

Une prière avant la montée ?

IMG_0991

Et on grimpe, on grimpe…

IMG_0966 IMG_0967 IMG_0987

IMG_0974

Et on admire la vue sur la ville !IMG_0969 IMG_0971 IMG_0983

| Paris. Point cultureux de Février

Encore un mois passé, on dira que c’est parce qu’il est court qu’on ne s’aperçoit pas du mois de mars qui approche vite !

  • Côté cinéma

argo-movie-review-iran

.Argo de et avec Ben Affleck
Un film bluffant ! J’ai tout simplement adoré, surtout la première partie où ils mettent en place le plan farfelu de monter un film. Vraiment génial, à voir ! J’ai lu que l’Iran allait faire un film en réponse à celui-ci, j’ai hâte de voir. Il y a encore des séances, ne les loupez pas.

.Lincoln de Steven Spielberg et avec Daniel-Day Lewis
Les images sont belles, Daniel-Day Lewis bluffant, mais le film est long et a un rythme (trop) lent. Malgré que le sujet soit intéressant, je me suis très rapidement ennuyée. Le seul moment palpitant aura été le vote en fin de film.

  • Côté petit écran

utopia-yellow

.Utopia avec Nathan Stewart-Jarrett, Alexandra Roach, Wilson Adeel Akhtar, Paul Higgins et Stephen Rea.
J’ai commencé cette série, conseillé par Sister 2 qui m’a dit que c’était bien, une série anglaise qui donc se démarquait des séries Us que l’on voit partout, un humour donc anglais mais que c’était violent. Alors oui la scène d’interrogatoire où le tortionnaire mettre dans l’oeil de la victime, du piment, du sable, de la javel et jouera de sa cuillère je n’ai pas pu regarder. Donc oui une série de qualité, décalée (on partira à la rechercher d’un Bd) mais un poil trop violent pour moi. Mais pour ceux qui aime le genre, je conseille.

  • Côté Exposition

denisrouvre__crop_640x400

.«Low Tide »de Denis Rouvre à la Pinacothèque jusqu’au 17 mars
Une expo sur l’après tsunami au Japon. Des photos sobres mais qui parlent énormément. Un coup de coeur pour cette expo !
Info Pratiques : 8 rue Vignon, 75009 Paris
Métro : Madeleine
Entrée : gratuite (mais il faut tout de même demander un billet à l’entrée)

. «Caucase, souvenirs de voyage» de Pauliana Valente Pimentel et Sandra Rocha à la fondation Calouste Gulbenkian jusqu’au 30 mars
S’il n’y avait pas eu ces changements en début d’année, je serai bien partie cette année dans le Caucase visiter l’Arménie et la Géorgie. Du coup cette exposition est tombée à pique. On y découvre Le Caucase moderne vu par deux portugaises. Expo interessante.
Info Pratiques : 39, bd de La Tour-Maubourg 75007 Paris
Métro : La Tour Maubourg
Entrée : gratuite

.«Artistes Poètes» à la fondation Calouste Gulbenkian à la fondation Calouste Gulbenkian jusqu’au 30 mars
Quitte à y être autant faire la deuxième expo, mais cette expo sur l’art contemporain ne m’a pas emballé du tout. Mais il faut dire qu’à la base, je ne suis pas une fan du genre.
Info Pratiques : 39, bd de La Tour-Maubourg 75007 Paris
Métro : La Tour Faubourg
Entrée : gratuite

  • Côté ballade

.Paris, Face Cachée « Sur les traces des enceintes parisiennes »
Lors du lancement de Paris, Face Cachée nous avons choisi de ne pas aller trop loin et de visiter les enceintes parisiennes qui se trouvent dans le 5me arrondissement. La ballade fut sympathique et instructive, menée par une personne qui avait fait un livre sur ce sujet. Vivement l’année prochaine !

.La découverte de l’Andalousie pendant une semaine
Je vous raconterai tout cela dans les prochains posts !

.Le cadeau de mes trente ans, une échappée à Venise
J’aime vieillir dans ces conditions !

  • Côté des oreilles

Cali
Concert de Cali

.l’ouverture de la vente de billets pour le festival des Solidays.
Ouverture le 14 février soit vraiment très tôt ! Seuls 5 noms sont connus: Alborosie, Bloc Party, Wax Tailor, C2C, Asaf Avidan. Je n’ai jamais été déçue par ce festival donc j’achète chaque année le pass. La vente est une véritable catastrophe depuis l’année dernière, ils ont mis en place des pass 3 jours à différents prix (le premier à 39€, le suivant 49, 59…). Le site explose toujours avant même l’ouverture des places, on ne reçoit le billet que 15 mn sans confirmation d’achat entre temps… Du coup certains en ont de trop, d’autres pas. Des billets sont vendus à 59 alors que les 49 ne sont pas épuisés… Bref c’est le gros bordel, ça promet une sacrée revente en juin et des belles marges pour les vendeurs. Solidays, es tu vraiment gagnant ? Les pass deux jours sont déjà épuisés, restent les pass une journée. De mon côté j’ai réussi à avoir un pass trois jours à 49€ je serais donc là bas en juin !

.Concert de Cali au Casino de Paris.
Cali découvert aux Solidays justement et que j’avais revu en concert à la Maroquinerie lors de sa tournée « Mise à Nue » en 2009. Une révision complète de ses chansons, j’espère en avoir autant plein les oreilles !
[ MAJ ] Yep c’était bien, je vous en parlerai plus longuement dans un post du jeudi. En attendant j’ai mis quelques photos sur retourdevoyage.canalblog.com

| Espagne. L’Andalousie pratique en quelques mots.

Avant de vous faire quelques posts sur cette belle région, je voulais d’abord commencer par un post côté pratique & organisation du voyage. Nous sommes partis en Andalousie un peu sur un coup de tête. Nous n’avions pas prévu d’avoir un temps libre commun en février. Du coup nous sommes partis en pleine basse saison, ce qui nous a permis d’avoir des tarifs très raisonnables et de pouvoir visiter les principaux lieux sans trop de monde. Il y avait énormément de jardins à visiter, et diablement vert pour un mois de février. On y a même trouvé quelques fleurs !

  • Avion

IMG_2589

Xtinette m’a conseillé de rechercher les tarifs les moins chers via le site skyscanner.fr et je dois dire que je n’ai pas été déçue. Nous avons trouvé un AR pour deux personnes pour environ 160€, avec un départ et une arrivée en milieu de semaine avec pour destination Séville.  Le vol « sec » coutait environ 120€, à rajouter à cela 30€ de frais de paiement et 10€ pour un bagage. Nous avons voyagé par transavia. Le vol s’est bien passé, pas de retard et confort en adéquation avec le prix.

Par contre j’ai trouvé la réservation sur le site transavia quelque peu mal faîte. Quand la réservation des billets a été faîtes et nous avons reçu les billets électroniques, ceux ci étaient remplis de fautes (et ne venant pas de ma part) : dates de naissances incorrectes (identiques et fausses pour les deux passagers), indicatif de numéro faux ou mauvais type de carte utilisée. Par ailleurs, quand il a fallu modifié un des billets d’avion, les nouveaux pdf reçus ne prenaient pas en compte les mises à jours. Ce qui ne rassure pas forcément, allons nous embarquer ou pas ?! Nous n’avons pas eu de souci au final, mais même pour du low cost, avoir des billets avec les informations exactes n’est pas du luxe. D’après le conseiller au téléphone, ceux sont des bugs réguliers…

  • Itinéraire

IMG_2690

Une semaine, c’est long et court à la fois ! Il y a tellement à voir en Andalousie, je serai bien restée une deuxième semaine pour m’évader dans les villages andalous. Nous sommes restés trois jours à Séville, deux à Cordoue puis deux à Grenade. Cela permet de faire l’essentiel des visites, temps à rallonger si vous êtes fans de musées.
A Séville nous avons visité la Cathédrale et la Tour Giralda, Real Alcazar, l’archivo des indias, le casa des pilatos, la place d’Espagne et les jardins Maria, Plaza del Torro et évidemment des ballades dans Santa Cruz et le reste de la ville.
A Cordoue, nous avons visité la Mezquitta et avons beaucoup flâné en ville.
A Grenade, nous avons évidemment visité l’Alhambra, les quartier de Sacremonto, l’Albayzín ainsi que celui de Realejo, le Banuelo, le palacio de cordoba et beaucoup de balade dans le reste de la ville.

  • Déplacement

Que ce soit dans les guides ou les espagnols, le meilleur moyen de voyager en Espagne et le bus car tout aussi rapide que le train, plus rapide, plus fréquent et surtout moins cher ! La liaison Séville/Cordoue a coûté une dizaine d’euros pour 1h30/2h de trajets, Cordoue/Grenade une quinzaine d’euros pour deux heures de trajets et celui du retour à Séville 3h pour plus de 25€.

Les bus sont bien équipés, avec beaucoup plus de confort pour le « supra économique » (qui est le plus cher (comme quoi !) mais le plus rapide, des sièges très confortable et quelques gâteaux et eau sont offert au départ).

Le réseau est assez bien développé et il est même possible d’aller dans des petits villages comme Ronda en bus. Il y a une seule compagnie de bus inter-ville en Espagne : Alsa.

  • Hébergement

Logement Séville

Nous ne sommes pas passées par une chaine d’hôtel mais par le site Airbnb, site auquel Justine m’a converti en décembre pour trouver un logement sympa et pas cher à Strasbourg. Nous avons donc logé chez Juan qui habite à deux rues de la cathédrale, chez José dans le vieux Cordoue près de la place de la Corredera et chez Blanca dans la Sacremonto. Nous avons été contents de nos hébergements et cela ne nous a pas coûté plus de 40€ par nuit pour un appart complet. Ces trois expériences ont été un succès et je renouvellerai sans hésiter ma confiance envers ce site. De plus cela permet de rencontrer des personnes du coin qui sont rarement avares en bons plans.

  • Restauration

5C649A86-3A9C-448C-800C-317F1043ECB4

Que ce soit via le guide du routard ou les espagnols eux même, les restaurants tel que nous l’entendons sont loin d’être excellents et le service peu aimable. Il est préférable de manger quelques tapas accompagnés de cervezas, vous serez rassasiés pour quelques euros. A Grenade, nous avions trouvé un bar qui offrait une cervezas et une tapas pour deux euros. A Séville et Cordoue, il faut commander les tapas en plus de la boisson, à Grenade il est coutume de donner un tapas pour chaque commande de boisson. Bon à savoir !

Nous avons aussi goûté les fameux churros accompagnés de son péais chocolat et le meilleur à ce jour sera celui de Cordoue mangés sur la place de Corredera.

Généralement on mangeait le midi à « la maison », et le soir dehors.

  • Météo

Il a fait bon à Séville et à Cordoue. Nous avions même eu 24 degrés lors de notre dernière après midi à Séville mais il a fait frais le matin et le soir. A Grenade, le temps a été tout autre, moins ensoleillé et beaucoup plus froid. Il a même neigé et j’ai regretté mes gants restés à Paris !

  • Musique

De chacun de mes voyages je ramène un CD pour ramener la sonorité de la langue et l’ambiance de pays. J’avais ramené un CD espagnol de Barcelone en 2007, j’ai donc ramené un CD de guitare flamenco, l’album « Fuerte y Caudal » de Paco de Lucia.