| Normandie. Texas en concert à Rouen

DSCF5715

Tous les ans la région Haute Normandie organise une série de concerts pendant un (long) week end. Quand cela tombe l’année de l’armada c’est une semaine complète de concerts avec de très belles têtes d’affiches. Mika, Nolwenn Leroy, Amadou et Mariam, les BB Brunes, Madness, Asaf Avidan, l’Opéra de Rouen et Bootleg Beatles et Pony Pony Run Run sont passés à Rouen. Tous ces concerts sont absolument gratuits, ce qui en fait un sacré bon plan. Les quais sont noirs de monde, on hésite pas à faire quelques kilomètres pour voir ces groupes gratos 🙂

En juillet dernier ont été proposé en concert entre autre Métronomy, Skip the Use, Martin Garryx, Ayo, Gaetan Roussel et aussi Texas ! J’y suis allée le vendredi et le samedi, en grosse tête d’affiche j’ai pu voir Skip the use, évidemment très bon sur scène. Impossible d’être déçu(e) !

Mais ce que j’ai préféré restera le concert de Texas. Texas dans mon esprit c’était surtout black-eyed boy ou I don’t want a lover. J’aimais le dernier titre tout juste sorti à ce moment : The Conversation. Je ne savais pas trop quoi attendre du concert, passer un bon moment, c’est sûr mais je ne savais pas ce que valait le groupe en live. J’ai eu ma réponse ce soir-là : Texas dépote sur scène ! Sharleen Spiteri débarque sur scène, sans aucun habit de princesse ou de super star. Elle porte le même jeans que chacun pourrait porter. Et elle dépote sur scène, on croirait qu’elle na va jamais s’arrêter. L’ambiance était au top, et cela reste dans mes souvenirs le meilleur concert de cette session 2014. Je vous laisse un peu de l’ambiance dans la vidéos pour terminer ce post, avec une de leur chanson les plus célèbres.

Je me suis procurée le dernier album « Texas 25 ». Revisiter ses propres chansons est une vrai challenge ! Déshabituer ses fans aux rythmes mille fois entendue n’est pas chose facile. Les critiques sont globalement bonnes, j’espère que mes oreilles apprécieront aussi.

DSCF5706DSCF5717DSCF5740

| Paris. Un dimanche aux Solidays

IMG_5429

Tous les ans depuis 2008 je me rends aux Solidays chaque dernier week end de juin. J’en suis toujours ressortie ravie, que ce soit pour l’organisation que pour la programmation.

Normalement j’achète le pass trois jours mais cette année même en étant connectée pile à l’heure du début de la vente, les pass les moins chers étaient déjà vendus. A 14h même pas une. Site planté – as usual je dirais-. Impossible  d’avoir accès à quoi que ce soit. Chaque année c’est la même depuis la mise en place de la vente des pass à différents prix : de 39euros jusqu’à 89euros.  A part se faire un joli benef si on souhaite revendre les places et foutre un joli bordel sur le site, je n’y vois aucun intérêt. Du coup à 14h02 je me retrouve avec que les pass les plus chers. Je décide de ne pas acheter et d’attendre la programmation avant de me décider. Les premiers noms qui tombent sont ceux déjà vu des années précédentes. Payer 90 euros pour revoir les mêmes groupes – même si ceux sont de belles têtes d’affiche -,  me donne envie de regarder d’autres programmations. C’est décider, cette année ce ne sera donc pas Solidays mais Rock en Seine en août ! C’est parti pour Flume, Joey Badass, Airbourne, Arctic Monkeys, Lana Del Rey, Queens Of The Stone Age, Portishead, The Prodigy, Jake Bugg, Warpaint et tout plein d’autres !

Puis le temps passent, les noms tombent du côté de la programmation des Solidays. Et que l’affiche donne de plus en plus envie… Début juin, achat du billet pour le dimanche. Une seule journée mais au final vu le temps pluvieux ce n’était pas trop grave. La chance fut parmi nous, un peu de pluie au début, soleil ensuite. Et une chouette journée au programme : Christine and the Queens (groupe électro-pop français – son dernier album : Chair humaine), Girls In Hawaii (groupe indie pop belge – leur dernier album : Everest ), Metronomy (groupe électro-pop anglais – leur dernier album : Love Letters) , et un peu de Woodkid et de Femmes. Des concerts plutôt chouettes, mon préféré restera celui de Christine and the Queens grâce à une chanteuse dynamique. A little piece m’a appris son passé théâtrale et de danseuse, cela se ressent énormément lors de sa prestation. J’aime beaucoup la place qu’elle laisse à la danse et aux danseurs.  Vous trouverez une petite vidéo de son passage ici.

L’année prochaine, je compte bien retourner aux Solidays…. si j’arrive à avoir une place !

 En photo :  Christine and the Queens 1-4, Girls In Hawaii 5-7, Metronomy 8-12

Prochain article concert : les concerts gratuits de la ville de Rouen avec Skip In The Use & Texas !

IMG_5422 IMG_5485 IMG_5486 IMG_5509 IMG_5553 IMG_5589 IMG_5609 IMG_5678 IMG_5688 IMG_5689 IMG_5707

| La Bourgogne à Paris !

A Noël m’a été offert une place pour le concert de Juliette. Ce n’est que la troisième fois que je vais la voir, lors de son passage au théâtre du Chatelet pour le « No parano Show » et un deuxième lors d’un concert gratuit pour le 14 juillet du côté de Bercy. Elle est repassée au Casino de Paris le 12 et 13 février avec un spectacle complètement différent mais toujours aussi intéressant. Il est rare de voir un artiste, et encore plus tout son équipe faire un spectacle tout le long du concert (entre deux chansons évidemment) et qui fait office de fil conducteur à tout le concert. Bref si vous étiez pas au courant j’eusse bien aimé ce concert 🙂

IMG_7800

A la sortie, forcément grande dalle. Je suis venue rejoindre mes parents directement d’Evreux, quelques madeleines peuvent bien faire patienter quelques heures mais pas jusqu’au petit dej. Un restaurant est juste à côté du casino et porte un nom qui ne peut que être annonciateur de bonnes assiettes : Bourgogne Sud, un bistrot chic avec une carte de vin qui va bien et des spécialités bourguignonnes (du sud!). Associé à un service rapide et tardif (nous avons commandé vers 23h), cette adresse a de très bons atouts.

On se retrouve où ?

La salle est grande dans le pur style bistrot parisien chic.

On a droit à quoi dans l’assiette ?

Pictures3

Mon coeur a beaucoup balancé entre les escargots et les oeufs en meurette. Il a terminé sur les oeufs en meurette qui ont remporté un bon succès. Ont aussi été gouté la salade lyonnaise à base de mesclun, de lardons, de crouton et d’un oeuf poché (bref une salade pas toute petite pour une entrée), le saucisson chaud de Lyon (avec des pistaches) aux lentilles vertes ainsi que les andouille à la sauce moutarde (andouillette de chez Bobosse, je ne sais pas qui est Bobosse mais son nom me fait sourire). Ont été gouté aussi quelques desserts et un Julienas. Comme dit plus haut le tout a été très bon et personne n’a été déçu de son choix. Vous trouverez la carte sur le site du restaurant. Un bémol pour autant, les oeufs en meurette sont proposés en entrée et en plat. Servis en entrée les deux oeufs passent bien, mais en plat sans accompagnement c’est un peu léger.

Pictures2

Aimable la dame de l’accueil ?

Le service a été très rapide. Arrivée 23h et accueillis avec le sourire. Nous avons été rapidement été placés, commande faîtes et très peu d’attente entre les plats. Tout pour autant nous avons pas été pressé et d’autres personnes sont arrivées après nous.

Faut que j’appelle mon banquier pour rallonger mon découvert ?

Les menus fonctionnement le midi et vous coûteront 17 euros par personne voire 26 euros si vous prenez le menu un peu plus élaboré. Il existe un menu enfant dont le montant est équivalent à l’âge de l’enfant. Le soir carte obligatoire et cela peut monter vite. Les oeufs en meurette sont à 8 euros, les plats à partir de 16 euros et les desserts peuvent monter jusqu’à 9 euros. Un repas complet sans le vin (mais un peu dommage de manger bourguignon sans une bonne bouteille 🙂 ) vous coutera aux alentours de 35 euros. Ce n’est pas du premier prix, mais si vous voulez vous laisser tenter, il y a actuellement un réduction de 20% en réservant via la site de la fourchette.

D’autres avis sur la question : Gilles Pudlowski.

Bourgogne Sud
14, rue de Clichy 75009 Paris
Métro Saint Lazare

| Concert. Oldelaf est un peu plus que Monsieur D.

IMG_7110

J’ai eu l’occasion de voir Johnny Clegg en concert il y a peu de temps, le timing aurait été malheureusement parfait pour mettre en ligne un article à ce sujet. Je n’ai aucune photo potable à vous montrer (penser à ramener la carte SD avec l’appareil la prochaine fois….).  Mais sachez que Asimbonanga en live c’est juste génial, la salle entière dansait (et il y avait assez peu de jeunes !). Mais cela n’égalera jamais ce duo avec Mandela himself. Merci messieurs.

Aujourd’hui, donc changement complètement d’atmosphère, Oldelaf.

Chanson française humoristique. Oldelaf c’est aussi une participation au groupe Fatals Picards, mais surtout Oldelaf et Monsieur D, dissoud en 2010.

Encore une fois un très très bon concert. J’avais eu l’opportunité de le voir lors du concert de Debout sur le Zinc en début d’année. J’avais beaucoup aimé sa prestation, et surtout sa fameuse chanson, la tristitude. Le concert est entrecoupé de nombreux sketchs, chaque membre du groupe tenant un rôle caricaturel qui sied bien à l’ambiance et donne un rythme très entrainant.

Lors de ce concert, mes préférées resteront toujours la tristitude, le café , je mange ou encore la peine de mort, chantée en dédicace aux parisiens (je m’y suis parfois reconnue mais je ne vous dit pas où!), mais aussi les mains froides, où Oldelaf quitte son univers comique pour un univers plus mélancolique. . a mis tout un tas de vidéos du concert, cliquer sur les titres des chansons pour les découvrir. J’ai eu énormément de mal à choisir celle que j’allais mettre ci-dessous. Je vous laisse avec « Barres technos » dont la particularité est d’être chantée sans aucun autre instrument que la bouche.

Pour ceux et celles que ça intéressent, prochain concert le 29 novembre 2014 au zénith et nouvel album « Dimanche » prévu pour le 27 janvier 2014.

IMG_7117

IMG_7137

IMG_7109

| Paris. Walk the Moon endiable la Maroquinerie [ Et revient ! ]

Walk The Moon

Je ne connaissais pas le groupe, j’avais bien écouté des extraits de leurs chansons avant d’offrir les places. Une musique qui devait rendre pas trop mal en live. Le fait qu’ils passaient dans ma salle de concert favorie était un bon signe.

Pour faire les présentations Walk the Moon est un groupe indie américain : Nicholas Petricca le chanteur, le bassiste Kevin Ray, le guitariste Eli Maiman et le batteur Sean Waugaman, qui semble-t-il ont leurs succès outre atlantique. Ils ont fait à ce jour un album et un Ep qui sont en écoute sur deezer.

Je ne vous parlerai pas de la première partie qui ne m’a pas laissé de souvenirs impérissables, peu communicant et pas chauffeur de salle justement (dommage pour le coup !). Un peu tout le contraire de Walk The Moon au final. Car même sans connaître le monde de ce groupe, il est impossible de ne pas se laisser emporter par le rythme endiablé des chansons et les relances du groupe. Il faudra peu attendre pour que l’ambiance se mette en place. Elle ne quittera pas la Maroquinerie qu’à la fin du concert. Définitivement un très bon moment !

Le groupe repasse par Bercy le 17 avril, si vous voulez voir un bon concert, prenez votre place !

Je vous laisse avec une de leurs chansons les plus connues, Anna Sun filmée par CiscoSystem31. La personne a mis pas mal de vidéos en ligne, si celle-ci vous plait, allez jeter un coup d’oeil aux autres.

| Paris. Point cultureux de Mars

Mars

Un peu moins de sorties parisiennes , plus d’allers retour en Normandie. J’ai passé ce mois ci entre vie culturelle parisienne et reboostage iodé. Mais toujours pas sous un soleil aussi bleu que celui d’Andalousie. En avril peut être ?

  • Côté cinéma

Wadjda

.Die Hard 5 : une belle journée pour mourir de John Moore & avec (surtout) Bruce Willis, Jai Courtney
Pile le genre de de film dont tu n’attends rien, car le numéro 4 est une véritable bouse cinématographique, mais que tu vas voir quand même parce que c’est une question d’honneur (et que « Une journée en enfer » est un film juste terrible même après x visionnages). Au final ce n’est pas une aussi belle bouse que le n°4 même si objectivement il avait tous les atouts : pas de scénario (ou pas crédible), un humour qui ne vaut en rien ceux des précédents, on casse la gueule aux méchants pas beaux de la première à la dernière minute sans véritable raison (l’explication sur la route vers Tchernobyl est plus que vaseuse, ils sont tous les deux méchants mais on baffe l’autre parce qu’en plus il est moche), les effets spéciaux ne sont pas aussi catastrophiques que ceux du précédents mais ne volent pas hauts, scènes irréalistes… Et pour autant, je n’ai pas passé un mauvais moment, j’ai passé deux heures à regarder des mecs se bagarrer, film très bien quand tu as besoin de reposer ton cerveau. J’en avais besoin, ce film est donc arrivé à point nommé.

.Wadjda de Haifaa Al Mansour & avec Waad Mohammed, Reem Abdullah
A force de lire de bonnes critiques sur ce film, je me suis donc décidée à aller le voir. Un Ovni dans les salles obscures, un film saoudien fait par une femme sur les femmes sans en faire des tonnes, sans d’avis tranché. J’ai aimé le ton, la vision des rôles des femmes vues à travers les yeux d’une pré-ado. On y découvre qu’au final ceux sont les femmes qui mettent un point d’honneur à faire respecter la tradition, les hommes étant assez inexistants (sauf son copain) dans le film.

  • Côté petit écran

house of cards

.Girls de et avec Lena Dunham
L’histoire d’un groupe de nana dans le début de la vingtaine qui essait on va dire de découvrir la vie de la manière la plus naïve qui soit ou maladroite qui soit. J’ai fini la première saison mais je ne pense pas continuer. Il n’y a à mon sens aucun réel fil conducteur entre les épisodes, les histoires sont décousues même entre copines. Il n’y a pas de réel histoire de groupe mais 4 histoires. Pas un minimum de suspense ou même de but (un peu de papillonnage, pas de recherche de job, bref un peu loin de la réalité d’une nana qui sort de l’école). Je n’ai pas accroché à cette série et du coup passe à la suivante.

.House of Cards de Beau Willimon avec Kevin Spacey et Robin Wright
La suivante, et pas des moindres. Une histoire de conquête de pouvoir par un vieux roublard de la politique. Le scénario est franchement bien fait et j’aime les appartés ironiques du personnage de Kevin Spacey. En plus d’un bon scénariste, les acteurs jouent magnifiquement bien. Bref je passe à la deuxième saison très rapidement !

.Body of Proof de Christopher Murphey & avec Dana Welles Delany
Une série découverte via M6 à laquelle je n’ai pas vraiment accroché. Faute à un scénario qui manque d’originalité (une personne très douée côté professionnel et reconnu dans le monde médical mais tout le contraire dans la vie personnelle, cela ne vous rappelle rien ?), des acteurs qui n’ont pas l’air d’y croire. Bref le jeudi je ne serai pas devant la tv !

  • Côté Exposition

Nonnes et Résistantes » dans le sous sol de la mairie du 11me jusqu’au 5 avril
Une exposition saisissante, mais je me demande bien pourquoi pour une exposition voulant dénoncer des faits ait été placée dans les caves de la mairie du 11me ? Je trouve cet emplacement complètement inapproprié. Comme si on veut dire quelque chose mais il ne faut pas l’entendre. Dommage quand on lit lors de l’exposition « qu’avoir de la sympathie pour les tibétains ne suffit pas ». A priori le message n’est pas passé.
Info Pratiques : 12, place Léon Blum 75011 Paris
Métro : Voltaire
Entrée : gratuite

Résistance en région parisienne» à l’Hotel de Ville jusqu’au 25 avril
Il n’y a pas que Paris Haute Couture, il y a aussi une exposition sur ce thème moins joyeux. J’ai été étonnée par la grandeur de cette exposition. Elle ne dure pas longtemps, ne tardez pas !
Info Pratiques : Hotel de Ville de Paris
Métro : Hotel de Ville
Entrée : gratuite

  • Côté ballade

Opéra Garnier

.Opéra Garnier
Depuis le temps que je voulais visiter, ça y est c’est fait (enfin en partie, la salle de spectacle était fermée pour répétition, je reviendrai). Le bâtiment est aussi magnifique qu’à l’extérieur qu’à l’intérieur ! Je reviendrai vous en parler.
Info Pratiques : 8 Rue Scribe, 75009 Paris
Métro : Opéra/Auber
Entrée : 6€ pour une visite libre, 9€ pour une visite guidée

.Quelques détours en Normandie. Il est toujours bon de revenir chez soi !

.Un autre détour du côté du quartier iranien dans le 15me pour fêter le printemps et un deuxième au Trocadéro pour y voir des danses perses et d’Asie Centrale.

  • Côté des oreilles

85050-bjork-en-concert-a-paris-en-fevrier-2013-pour-presenter-biophilia

.Walk the Moon à la Maroquinerie
Un super concert dont je vous reparlerai. Je ne connaissais pas vraiment le groupe, mais sur scène, ils déchirent !

.Björk au Zénith de Paris
Un concert d’un tout autre genre, Björk était de passage et je voulais voir ce qu’elle valait sur scène. Une artiste borderline, exploratrice de nouveaux horizons cela ne pouvait donner que bien. Je passerai sur la première partie, dont je ne connais pas le nom mais qui a été d’aucune utilité, aucun regard au public, un son trop fort et insupportable. Björk nous a livré plus un spectacle qu’un concert, mais un spectacle très bien préparé, très beau avec des effets de lumière et un choeur qui donnait de la profondeur au tout. Mais le défaut de ces show hyper préparés, c’est que cela manque de spontanéité. C’est dommage, elle s’est lâché à la dernière chanson et là c’était juste terrible ! Je ne vous ferait pas d’article spécial, appareil photo interdit en salle. Je vous laisse avec une vidéo trouvée sur You Tube, enjoy it !

| Paris. Cali (re)met le feu au Casino de Paris

Cali

Avant de commencer le carnet de voyage andalou, on va rester à Paris pour assister au concert de Cali au Casino de Paris. Cela était ma troisième rencontre avec le chanteur, une première fois aux Solidays, une deuxième fois à la Maroquinerie (ma salle fétiche) et cette dernière fois au Casino de Paris. Il a mis comme à son habitude une bonne ambiance, s’est jeté et a grimpé sur les balcons (une petite vidéo ici pour les curieux quand il redescends par là-même où il est monté). Le concert a terminé après 23h avec une session pour Cali qui a duré presque 3 heures ! Une nouvelle fois je n’ai pas été déçue par les performances du chanteur, qui a l’air de prendre bien plaisir à être sur scène. Si vous voulez le voir en concert, il passe au bataclan en mai mais pour ceux qui ne sont pas sur Paris il est actuellement en tournée dans toute la France (info ici).

cali

Je vous laisse avec deux vidéos du concert, si vous voulez trouver d’autres photos du concert,  j’en ai posté quelques une ici.

La première vidéo est un extrait de la chanson « l’Exil », une chanson qui tranche avec les plus connus. Il ne parlera pas ici de l'(dés)amour avec les femmes mais de l’amour pour ses terres natales.


La deuxième vidéo est la chanson « Dolorossa », une des mes chansons préférées. Point de mièvrerie dans celle-ci ! Le plus en concert c’est que vous ne retrouverez pas la chanson chantée comme sur l’album ainsi qu’un joli jeu de lumière.


Et pour terminer, il n’y a pas de concert sans première partie. Elle a été assurée par une artiste que je ne connaissais pas et qui m’a fait penser à Carmen Maria Vega par sa voix : Anouk Aiata. Une première partie agréable que je vous laisse découvrir avec la vidéo ci dessous.

Et vous votre prochain concert ?

| Paris. Point cultureux de Février

Encore un mois passé, on dira que c’est parce qu’il est court qu’on ne s’aperçoit pas du mois de mars qui approche vite !

  • Côté cinéma

argo-movie-review-iran

.Argo de et avec Ben Affleck
Un film bluffant ! J’ai tout simplement adoré, surtout la première partie où ils mettent en place le plan farfelu de monter un film. Vraiment génial, à voir ! J’ai lu que l’Iran allait faire un film en réponse à celui-ci, j’ai hâte de voir. Il y a encore des séances, ne les loupez pas.

.Lincoln de Steven Spielberg et avec Daniel-Day Lewis
Les images sont belles, Daniel-Day Lewis bluffant, mais le film est long et a un rythme (trop) lent. Malgré que le sujet soit intéressant, je me suis très rapidement ennuyée. Le seul moment palpitant aura été le vote en fin de film.

  • Côté petit écran

utopia-yellow

.Utopia avec Nathan Stewart-Jarrett, Alexandra Roach, Wilson Adeel Akhtar, Paul Higgins et Stephen Rea.
J’ai commencé cette série, conseillé par Sister 2 qui m’a dit que c’était bien, une série anglaise qui donc se démarquait des séries Us que l’on voit partout, un humour donc anglais mais que c’était violent. Alors oui la scène d’interrogatoire où le tortionnaire mettre dans l’oeil de la victime, du piment, du sable, de la javel et jouera de sa cuillère je n’ai pas pu regarder. Donc oui une série de qualité, décalée (on partira à la rechercher d’un Bd) mais un poil trop violent pour moi. Mais pour ceux qui aime le genre, je conseille.

  • Côté Exposition

denisrouvre__crop_640x400

.«Low Tide »de Denis Rouvre à la Pinacothèque jusqu’au 17 mars
Une expo sur l’après tsunami au Japon. Des photos sobres mais qui parlent énormément. Un coup de coeur pour cette expo !
Info Pratiques : 8 rue Vignon, 75009 Paris
Métro : Madeleine
Entrée : gratuite (mais il faut tout de même demander un billet à l’entrée)

. «Caucase, souvenirs de voyage» de Pauliana Valente Pimentel et Sandra Rocha à la fondation Calouste Gulbenkian jusqu’au 30 mars
S’il n’y avait pas eu ces changements en début d’année, je serai bien partie cette année dans le Caucase visiter l’Arménie et la Géorgie. Du coup cette exposition est tombée à pique. On y découvre Le Caucase moderne vu par deux portugaises. Expo interessante.
Info Pratiques : 39, bd de La Tour-Maubourg 75007 Paris
Métro : La Tour Maubourg
Entrée : gratuite

.«Artistes Poètes» à la fondation Calouste Gulbenkian à la fondation Calouste Gulbenkian jusqu’au 30 mars
Quitte à y être autant faire la deuxième expo, mais cette expo sur l’art contemporain ne m’a pas emballé du tout. Mais il faut dire qu’à la base, je ne suis pas une fan du genre.
Info Pratiques : 39, bd de La Tour-Maubourg 75007 Paris
Métro : La Tour Faubourg
Entrée : gratuite

  • Côté ballade

.Paris, Face Cachée « Sur les traces des enceintes parisiennes »
Lors du lancement de Paris, Face Cachée nous avons choisi de ne pas aller trop loin et de visiter les enceintes parisiennes qui se trouvent dans le 5me arrondissement. La ballade fut sympathique et instructive, menée par une personne qui avait fait un livre sur ce sujet. Vivement l’année prochaine !

.La découverte de l’Andalousie pendant une semaine
Je vous raconterai tout cela dans les prochains posts !

.Le cadeau de mes trente ans, une échappée à Venise
J’aime vieillir dans ces conditions !

  • Côté des oreilles

Cali
Concert de Cali

.l’ouverture de la vente de billets pour le festival des Solidays.
Ouverture le 14 février soit vraiment très tôt ! Seuls 5 noms sont connus: Alborosie, Bloc Party, Wax Tailor, C2C, Asaf Avidan. Je n’ai jamais été déçue par ce festival donc j’achète chaque année le pass. La vente est une véritable catastrophe depuis l’année dernière, ils ont mis en place des pass 3 jours à différents prix (le premier à 39€, le suivant 49, 59…). Le site explose toujours avant même l’ouverture des places, on ne reçoit le billet que 15 mn sans confirmation d’achat entre temps… Du coup certains en ont de trop, d’autres pas. Des billets sont vendus à 59 alors que les 49 ne sont pas épuisés… Bref c’est le gros bordel, ça promet une sacrée revente en juin et des belles marges pour les vendeurs. Solidays, es tu vraiment gagnant ? Les pass deux jours sont déjà épuisés, restent les pass une journée. De mon côté j’ai réussi à avoir un pass trois jours à 49€ je serais donc là bas en juin !

.Concert de Cali au Casino de Paris.
Cali découvert aux Solidays justement et que j’avais revu en concert à la Maroquinerie lors de sa tournée « Mise à Nue » en 2009. Une révision complète de ses chansons, j’espère en avoir autant plein les oreilles !
[ MAJ ] Yep c’était bien, je vous en parlerai plus longuement dans un post du jeudi. En attendant j’ai mis quelques photos sur retourdevoyage.canalblog.com

| Paris. Gossip, la petite dynamite sur scène !

Mardi dernier, j’étais au zénith pour voir Gossip en concert. J’avais hâte de la voir, cela faisait deux mois que j’avais les billets. Je ne connais pas le nom de la première partie, mais passer les premières minutes pour faire connaissance, j’ai aimé leur musique un peu décalée (si quelqu’un a le nom du groupe, je suis intéressée).

Ensuite est arrivé Gossip qui nous a offert un très joli concert : du dynamisme et de la communication, c’est tout ce que je demande à un concert. J’ai été très bien servi, elle a même fait l’effort de parler en français, a fait des blagues et a joué des morceaux de son album le plus connu (et celui que je préfère !).

 Je vous mets un petite vidéo du concert (qualité téléphone, mon appareil photo m’a lâché très rapidement…) pour vous montrer un peu l’ambiance du zénith mardi dernier.

Et une deuxième pour le plaisir, de Melouzaza :

Une bonne fin de semaine à tous !

| Paris. Lucy Rose à la Maroquinerie

J’ai découvert Lucy Rose complètement par hasard. Je voulais offrir deux places pour un concert, j’avais bien un groupe en tête dont j’étais certaine qu’il allait dépoter sur scène. Je les avais vu sur scène mais, mais il y a toujours un mais, les places étaient mises en vente bien après la date de la fête d’anniversaire. J’ai bien cherché des groupes similaires, puis je ne sais comment j’ai atterri sur des vidéos de Lucy Rose sur You Tube. J’ai accroché à sa musique, mais elle n’avait jamais fait de concert et son premier album n’était pas sorti. J’avais peur d’un BBbrunes bis (désolée les mecs ^^) mais elle chantait à La maroquinerie, une salle de concert sympathique du 20me, un bon signe pour moi. J’ai donc pris deux places, elle m’a proposé de l’accompagner, on ne refuse jamais un concert !

Pour faire les présentations, Lucy Rose est une jeune anglaise de 23 ans, que l’on peut classer dans le genre folk. Son album « Like I used to » est sorti le 23 septembre et c’est le genre d’album que j’écouterai bien dans un train ou en voiture, vers une destination lointaine. Son concert fût un très bon moment, car même si ceux fut un de ces premiers, elle a su y mettre une jolie ambiance. Je vous laisse découvrir une de ces chansons avec une de mes vidéos puis une autre d’Indiegilles, qui avait l’air beaucoup plus équipé que moi pour faire une vidéo potable. La première chanson proposée est « Lines ».

Pour suivre avec « All I’ve got », j’ai aussi un petit faible pour « Bike » mais je ne pouvais pas tout mettre !