| Louviers. Au comptoir du Jap’

IMG_9654Il n’y a évidemment pas qu’à Paris où je profite des restaus. En pleine (re)découverte de la région Seine/Eure, je découvre entre autre la ville de Louviers. Je n’avais jamais vraiment pris le temps de visiter cette ville. Je l’avais traversé une ou deux fois pour remonter en Seine-Maritime, mais sans envie réelle de m’y arrêter.

Ayant déménagé à quelques kilomètres de là, et ne voulant pas sortir que sur Rouen (regorgeant de chouettes adresses, mais les bouchons et la difficulté de se garer ralentissent mes ardeurs), j’ai commencé à m’intéresser à cette ville. Elle n’est pas très grande (même pas 20 000 habitants), avec un centre-ville historique (avec de jolis canaux), pas mal de petites boutiques (pour une ville de cette taille on entend, on ne va pas comparer Paris à Louviers), et quelques restaurants qui se démarqueraient (d’après notre ami universel tripadvisor ).

L’adresse présentée a été testé il y a quelques mois déjà, en juin pour tout vous dire. A la base, nous voulions tester le sushis à volonté de Louviers mais forcément il était exceptionnellement fermé CE jour-ci. J’ai un abonnement aux fermetures exceptionnelles, ça en devient presque une de mes caractéristiques (louées par mon entourage, of course). Mais ce n’est jamais un excuse pour retourner à la maison, il faut toujours préparer un plan B. Il existe une deuxième adresse japonaise sur Louviers, bien noté mais pas à volonté (devoir choisir et se restreindre, dur quand on a plus l’habitude !). Ce restaurant a été une chouette découverte, un peu plus cher certes mais avec des sushis/makis originaux et de bonne qualité.

On se retrouve où ?

Dans le centre ville de Louviers. La décoration n’est pas celle d’un japonais, mais d’un restaurant branché : tables noires, simili pierre sur les murs, décoration florale, verre à vin, baguettes en métal… Il y aussi une terrasse à l’arrière. J’ai beaucoup aimé.

On a droit à quoi dans l’assiette ?

IMG_9655

On ne va pas jouer le suspense, des makis, sushis, sashimis. On retrouve les standards au saumon, avocat… et quelques uns de ces standards twistées (saumon ou crevette épicées), certains sont fais avec un « habit de soja » au lieu de l’algue nori et même des sushis aux fruits ou avec de l’anguille. A la carte aussi les fameuses brochettes, tatakis ou salades japonisantes. Le tout est de très bonne qualité,  les ingrédients frais. Les desserts changent vraiment des autres japonais : tiramisu au thé matcha, mochi glacé… L’autre petit touche sympa, la branche de menthe dans la carafe d’eau. Pour résumer, impossible de ne pas se régaler.

IMG_9661

Aimable la dame de l’accueil ?

L’accueil est prévenant, pas du tout oppressant mais nous ne laissant pas non plus attendre entre deux plats.

Faut que j’appelle mon banquier pour rallonger mon découvert ?

Un poil plus cher, mais il est vrai aussi que j’ai plus l’habitude des formules à volonté, ce qui fausse je pense mon jugement. Pour vous faire un avis, vous trouverez la carte avec les prix ici, les menus commençant à partir de 13e. A mon sens une assiette qui vaut son tarif dans tous les cas.

Au comptoir du Jap’
17 Rue du Matrey 27400 Louviers
Tel : 02 32 50 81 05
Ouvert du mardi au dimanche (midi & soir)

| Mais que mange une blogueuse culinaire ?

Comment imaginez vous une nana (ou le mec, ne soyons pas sexiste !) qui publie des articles de bouffes ? Elle cause bouffe, rêve bouffe ? Ne jure que par le bio et le fait maison ? Dévore tous les magazines existants sur le sujet ? A une grande hâte le soir de entrer pour pouvoir se retrouver devant ses fourneaux ? Que tous ses repas pétillent de milles feux, et surtout qu’elle n’a jamais rien cramé de sa vie ?

Pour ma part il est vrai que je parle beaucoup de ce que j’ai mangé ou ce que je veux manger, ou encore de l’adresse que je voudrais (re)tester. Mais le soir, après la journée de boulot, je n’ai pas forcément envie de passer des heures en cuisine. Quelque chose de rapide pour pouvoir m’affaler au plus tôt sur le canapé me convient très bien. Alors voilà à quoi ressemble mon assiette le soir. Soyez indulgent les photos ont été prises avec un téléphone.

IMG_6201

Lundi  – Pizza au chorizo et à la mozza

Ingrédients : 1 pâte à pizza / une dizaine de tranches de chorizo / 2 boite de conserves de tomates concassées / une poignée de champignons / du gruyère / une boule de mozza / sel / poivre

On étale la pâte de pizza, on y mets la dose de tomates, un peu de poivre, les champignons émincés et le chorizo. Faîtes cuire la pizza une quinzaine de minutes. Sortez la pizza du four, y parsemer gruyère et mozza et remettre la pizza 5 minutes au four.

Mardi – Velouté de poireaux au gorgonzola et le reste de la pizza

Ingrédients : 1 litre de bouillon de légumes / 3 poireaux / 1 oignon / 5 ou 6 pommes de terre / environ 50g de gorgonzola / poivre / huile d’olive 

Couper grossièrement les poireaux et l’oignons et les faire revenir doucement. Pendant ce temps éplucher les pommes de terre. ajouter le bouillon et laisser cuire une vingtaine de minutes. Mixer, ajouter le gorgonzola, mixer, rectifier l’assaisonnement. J’ai mis assez peu de fromage pour avoir un arrière gout subtile qui ne cache pas le goût du poireau.

IMG_6206

Mercredi – Curry de boeuf 

Ingrédients : 2 steaks hachés / 2 portions de pâtes / 1 oignon / 1 gousse d’ail /  200ml de lait de coco / 1/2 carré de bouillon volaille / 2 ou 3 cuillères de curcuma / poivre / 1 petite carotte

Commencer par faire chauffer l’eau, ajouter un peu de sel et les pâtes par la suite. Emincer oignons, ail et carotte et faire revenir le tout avec le curcuma. Ajouter les steaks en coupés en morceaux. Quand la voade est quasi-cuite, rajouter un demi bouillon de volaille et le lait de coco. Laisser cuire un maximum de 5 minutes en remuant. Servir chaud avec un peu de piment si vos papilles y résistent.

IMG_6230.JPG

Jeudi & Vendredi.

Le jeudi c’est le jour de la semaine où je rentre du sport un peu tardivement et sans exception j’ai toujours (beaucoup) faim quand je rentre. Du coup c’est monsieur au fourneau et il m’aura préparé de la langue de boeuf avec du riz. Même pas le temps de faire une photo !

Le vendredi c’est le soir détente et donc le jour pour se faire plaisir.  Une raclette l’hiver se pointe souvent un vendredi soir mais cette semaine ce fût sushi and co.

Bonne semaine à tous ( le week end est dans 5 tout petits jours ou 5 dodos) !

IMG_6243.JPG

| Paris. Du japonais sans sushi ?

IMG_2485

Nous allons changé un peu ce dimanche, puisque je ne donnerai pas une adresse où on pose les pieds sous la table mais où vous allez faire à manger. Il y a deux semaines j’ai testé le cours de cuisine familiale japonaise de Tomoko NAKAYASU à l’Espace Culturel Japonais. Tomoko propose plusieurs types de cours de cuisine familiale :

  • Okonomiyaki et Yakisoba,
  • Gyoza (ravioli japonais),
  • Niku-jyaga,
  • Katsu-donburi
  • ou encore Kakiage (comme le tempura).

Bien sûr si vous voulez apprendre à faire des suhis makis, il y a des cours. Ainsi que de calligraphie, origami…

La réservation fut un peu compliquée, l’heure, le programme fut changé unilatéralement mais au final nous avons pu nous mettre d’accord (en insistant un temps soit peu).

Le rendez vous est au magasin mais sitôt arrivés, on nous amène dans une salle à l’arrière. On a eu de la chance, nous sommes juste tous les deux (nous avions pris un cours dans la journée en semaine). Nous avons choisi de faire des  Katsu-donburi, du Goma ae, un Tamago donburi, des Udon et un(e)Kakitama jiru. Vous pouvez demander à ce que le programme soit modifié si vous ne mangez pas tel ou tel aliment.

Le cours a commencé à l’heure et nous a occupé pas loin de trois heures (dégustation comprise)  et sans aucun temps mort. Tomoko nous a expliqué comment préparer les plats mais nous a aussi donné beaucoup d’explications sur la cuisine japonaise, les spécificités de la sauce soja japonaise, différence entre les goûts tokyoïtes et osakiens… Au delà de la cuisine nous avons appris beaucoup en ce qui concerne le japon en général. J’ai vraiment apprécié ce côté instructif.

Pour ce qui concerne des proportions, vous vous préparerez une portion à manger sur place et une autre à emmener et autant vous dire les portions vont bien vous caller.

Manekineko de Montmartre
Espace culturel et artisanat japonais
1 bis, rue Garreau 75018 PARIS
Tel : 01-42-64-52-78
http://manekinekodemontmartre.over-blog.com
Prix d’un cours : environ 40€ par personne

Le thé d’orge qui a un goût de café…

IMG_2469

Goma ae (salade d’haricot coco au sésame) – super bon !

IMG_2489

Préparation du Katsu-donburi :

IMG_2476

IMG_2491

IMG_2498

 IMG_2523

IMG_2531