| Un saut de puce en Chine, le Pak choy sauté à l’ail

IMG_8671

Le liseron d’eau est un de mes plats asiatiques préférés. Si je peux en commander je commande, même si le repas complet est servi. Malheureusement on le trouve assez peu hors du chinatown parisien. Ici il se trouve rarement, et sur commande tout cela de façon irrégulière (quand la demande est assez importante…). J’avais trouvé un chouette restaurant sur Evreux qui en faisait, mais qui a finalement décidé d’arrêter car en plus le liseron ne se conserve pas très bien. De passage sur Le Mans j’ai bien tenté d’en trouver dans ce chinois qui fait de tout (on y trouve même de la THB pour dire…) mais c’est aussi un raté.

Les amis en question voulaient goûter la fameuse sauce huitre (un délice, même si je mange très difficilement des huitres à Noël), nous nous sommes rabattus sur un « pak choy » et nous avons adapté la recette Miss Tham des liserons d’eau sautés l’ail. Les propositions sont pour un plat en accompagnement.

Ingrédient : 1 pak choy / 2 gousses d’ail /  2cs de sauce d’huître / 1cs de sauce de soja

Nettoyez le légume puis enlever une à une chaque feuille. Emincez l’ail puis le faire revenir dans un peu d’huile. Ajoutez les feuilles et laisser cuire 5 minutes. Y ajouter ensuite les deux sauces et laisser cuire encore cinq bonnes minutes.

| Le cari plus épicé que Carrie Bradshaw : le cari de potiron

DSCF9625

Un (nouveau) déménagement se prépare dans quelques semaines, je commence à regarde ce qui traine dans le congélo depuis quelques temps. On y trouve pas mal de petites choses, des combavas, des feuilles de curry, un kouign amman (mais le meilleur, celui de Riguidel à Quiberon), du galanga, des pâtes pour raviolis chinois, pour samoussas…  C’est une bonne chose, ça force à utiliser des ingrédients que l’on utilise peu (ou qu’on a complètement oublié) !

Je ne sais pas si ce plat mérite le nom de « cari », il ressemble du moins à l’idée dont je me fais en tout cas. Curcuma, tomates oignons. Le reste en fonction des envies. C’est en parcourant le blog de Karibo Sakafo que j’ai eu idée d’associer ces ingrédients. en y ajoutant un mix de riz blanc et riz rouge, pour ajouter une petite touche créole au plat.

Ingrédients : 500g de potiron / 1 oignon / 1 combava / 1/2 citron vert / 1/2 boite de tomates en conserve / 1 curcuma / ail / 1 cube de bouillon de poule / 1 cm de galanga / du piment pour les palais avertis 

Commencer par faire revenir l’ail, l’oignon émincé, le curcuma. Couper en dé le potiron, mélanger les avec l’oignon. Ajouter le zeste de combava, le jus de citron vert, le cube de bouillon et les tomates. Arroser d’eau et laisser mijoter une bonne vingtaine de minutes. Servir avec le riz et un peu de piment pour les volontaires.

DSCF9633

| Chaleur dehors, fraicheur dans les assiettes.

salade1

L’été  c’est le retour en force des salades pour un retour tout en légèreté dans le pantalon. J’ai arrêté la cantine et ai recommencé à ramener mes gamelles (bientôt le retour du bento dans la place !!), exit les assiettes remplies de frites et de mayonnaise !

Quand je prépare ma gamelle, je fais au plus rapide. Car oui s’il est toujours plus pratique de la préparer la veille, je préfère la faire le matin entre le réchauffage du café, la douche, le ramassage express de la chemise et le câlin du chat. ET arriver à l’heure. So izy. Alors ces gamelles seront quasiment toujours végétariennes, pour éviter d’avoir à surveiller la cuisson. Le quinoa, ça cuit tout seul et c’est pile le temps d’un douche. Le matin chaque matine compte. Une minute sauvée, c’est une minute de sommeil supplémentaire, et je ne le refuse jamais.  Au milieu du de l’eau et entre deux grains de riz, un oeuf pourra s’y perdre. J’aime en ce moment rajouter dans mes salades des tomates cerise, du concombre et tout un tas d’herbes. En ce moment je dois finir un énorme paquet de ciboulette du marché. Pour la sauce, ça sera un jus de citron, de l’huile d’olive, du balsamique ou encore de la sauce soja. On mélange un ou deux ingrédients. Vite on est en retard, on ferme la gamelle, le bus passe dans deux minutes !

Voici ce que vous pourrez trouver dans mon sac si vous me rencontrez avant midi :

– Salade de quinoa tricolore avec concombre, échalote émincée, tomates cerises, aneth accompagné d’une boite de maquereau au vin blanc de la Belle Iloise. Sauce soja & jus de citron vert.

– Salade de riz thaï, concombre, tomate. Sauce soja & jus de citron.

– Salade de retour de japonais à emporter (ou comment manger « comme des sushis » sans avoir à galérer à les faire): riz vinaigré, concombre, algues nori coupées en morceau, gingembre émincée. Sauce soja & wasabi.

– Salade de boulgour, radis, concombre, tomate, menthe, ciboulette. Sauce huile d’olive et jus de citron

Je suis preneuse de toute suggestion de salade, quelles sont vos recettes préférées ?

SALADE2

| Pad Thaï aux courgettes

3BA8511C-1E4C-4A70-A4F2-88F5D86AC800

C’est l’histoire d’une blogueuse « culinaire » qui n’avait pas vraiment cuisiner cette semaine et qui se rendit compte un mardi matin, qu’on était mardi. Qu’elle a cherché un peu ce qu’elle avait en stock. Cette semaine, elle a fait pas mal d’omelettes à la cancoillotte (une tuerie !) avec un peu de mesclun, s’est lancée dans une grosse fournée de crêpes, a tenté de faire des ashaks mais ce fut un désastre. Elle a bien une omelette sucrée à proposer mais la photo donne vraiment pas envie (mais si un jour vous voulez mélanger un oeuf, une banane coupée en rondelle, une ou deux cuillère(s) de miel et une de galanga rapé, vous verrez c’est super bon !). Du coup je vous proposé un pad thaï végé fait il y a deux semaines (et que vous aviez découvert sur Instagram). J’espère que cela vous plaira !

Ingrédients : nouilles de riz / piment pour ceux qui aiment / 1 c. cuillères à soupe de nuoc nam / 2 c. soupe de sauce soja / le jus d’1 citron vert / 1 c. à soupe de sucre / 1 oeuf battu / 1 tasse de coriandre fraîche finement coupé /oignons frits / quelques tranches de courgettes.

Cuire les nouilles dans de l’eau bouillante pendant environ 10 minutes pour les ramollir sans les cuire complètement. Préparer le piment, oeuf, crevettes, coriandre, oignons et oignons frits à côté de votre wok prêt à cuire. Dans un wok, faire chauffer l’huile à feu vif et y faire revenir les courgettes avec du piment. Ajouter dans cet ordre les nouilles, jus de citron, le nuoc nam, sauce soja, sucre. Cuire pendant 2 minutes, en remuant constamment. Faire une petite place dans le wok pour cuire l’oeuf sur le bord, comme un œuf brouillé. Hors du feu, ajouter la coriandre et les oignons.

| Udon au cresson et tomate au miso

udon

Je rebondis encore avec le reste de l’ancienne recette, l’autre moitié du bouquet de cresson. Encore une idée qui est un mix de mon envie et des restes de la veille, il est facile de faire de la récup culinaire quand on a pas mal de sauce et condiment dans le placard (qui craque un peu d’ailleurs !). C’est mon plaisir du moment !

Ingrédients : 1/2 paquet d’udon / 1/2 botte de cresson / 2cs de sauce soja / dashi / 50g de coulis de tomate / 1cs de miso / 1/4 d’un bloc de tofu / 1 pomme de terre du reste de la raclette de la veille (hyper important la raclette ! Sinon la recette est foutue !) / sésame (facultatif) / 2cs maïzena / huile de sésame.

Commencer par faire revenir le cresson (que vous aurez préalablement coupée), puis le faire suer dans une poêle. Quand le cresson est cuit,ajouter la sauce soja puis réserver. Préparer la sauce tomate en incorporant le dashi et la tomate dans environ 200ml d’eau. Rajouter la maïzena suivant l’épaisseur de la sauce voulu puis le miso (à ne jamais faire bouillir!). Pendant ce temps commencer par faire cuire l’udon dans de l’eau (je ne l’ai pas salé) et couper en petit morceau le tofu et la pomme de terre. Quand tout est prêt, mélanger le cresson et les udon, puis ajouter le tofu et les pommes de terre, puis un peu de sauce, de sésame et à vos baguettes !